Prédication et propagande au temps d’Edouard III Plantagenêt PDF, EPUB

Leur statut de reine leur a offert l’opportunité d’exercer leur autorité d’une manière qui a été refusée aux autres femmes de l’époque.


ISBN: 2840509024.

Nom des pages: 194.

Télécharger Prédication et propagande au temps d’Edouard III Plantagenêt gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

Pendant plus de cinq cents ans, les souverains anglais se sont arrogés le titre de « roi et reine de France ». Les diverses causes qui ont conduit les deux royaumes belligérants – France et Angleterre – à s’affronter pendant plus d’un siècle ont donné naissance à un conflit d’une grande complexité que l’on a appelé, bien plus tard, la guerre de Cent Ans. Les protagonistes en sont nombreux. Parmi eux figurent des prédicateurs, hommes d’église dévoués à la cause du roi Edouard III, souverain charismatique et glorieux, du moins pendant la première phase de la guerre, celle qui s’étendit de 1337 à 1360 et qui compte plusieurs victoires marquantes pour les Anglais : Crécy, la reddition de Calais, Poitiers, et enfin la signature du traité de Brétigny-Calais, qui confirma la supériorité militaire ainsi que l’expansion territoriale du souverain d’Angleterre. Les sermons pro rege – pour le roi – témoignent du soutien inconditionnel apporté par l’Eglise anglaise au souverain dans ce qu’il appelait lui-même sa « juste querelle » avec son adversaire de France. Ces sermons, qui ont franchi l’épreuve du temps pour nous parvenir, méritent le qualificatif de propagande, même si le vocable n’avait pas encore fait son apparition dans le vocabulaire usuel. Le présent ouvrage étudie cette forme particulière de propagande pratiquée dans des sermons qui, a priori, étant donné le contexte religieux du XIVe siècle, auraient dû se cantonner aux exigences techniques définies par les conciles ecclésiaux. Le livre s’attache à l’examen de ces textes pour en faire ressortir tous les traits qui démontrent d’une part une volonté propagandiste, que sous-tendent des raisons diverses mais également un art oratoire hautement raffiné, dans la mesure où il permet aux orateurs d’accomplir leur devoir pastoral tout en martelant leur message de soutien et d’appel à la prière pour le souverain dans le but de s’attirer la grâce du Tout-Puissant et donc, du moins à leurs yeux, la victoire contre l’ennemi. Les sermons pro rege nous replacent au coeur de la guerre de Cent Ans et nous offrent une vue complexe et différenciée du discours pratiqué par ceux qui étaient censés détenir la vérité et donc la dispenser du haut de leur chaire.

M. Ashdown-Hill continue le débat sur ce roi tant décrié en établissant une chronologie de ce que Richard est. Naissance de Copernicus (mort en 1543). ? 1473. Naissance du chevalier Bayard (mort en 1524). ? 1474. L’alliance perpétuelle entre Louis XI. Le conflit a commencé en 1450, avec Richard, défi du duc d’York à la règle du roi de Lancastre Henri VI, mais les racines remontent à la déposition de Richard II par son cousin Henry Bolingbroke.

La grande abbaye gothique de la basilique Saint-Denis a été érigée sur le site de son enterrement présumé. Donc, ce livre est un ajout bienvenu à la preuve croissante que Richard n’était pas l’homme que l’histoire nous a transmis. Son fils unique était Henry Holland qui lui a succédé au Duché d’Exeter en 1447. Il a passé le reste de sa vie à souffrir jusqu’à une mort prématurée en 1376, âgé de seulement 45 ans, son héritier Richard seulement neuf ans.