Les carnets indiens de Srinivasa Ramanujan PDF, EPUB

Hardy pensait que 1 729 numéros étaient ennuyeux, mais Ramanujan n’était pas d’accord. « C’est un nombre vraiment, vraiment intéressant », a-t-il déclaré.


ISBN: 2842250656.

Nom des pages: 291.

Télécharger Les carnets indiens de Srinivasa Ramanujan gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

Srinivasa Ramanujan (1887-1920) est une figure mythique, un véritable phénomène de l’intuition mathématique. Comment ce jeune collégien de Madras a-t-il pu concevoir des formules si sophistiquées ? Comment a-t-il pu ressentir les nombres de façon si intime ? Aujourd’hui encore, les mathématiciens sont loin d’avoir entièrement élucidé le contenu des Notebooks, ces fameux cahiers dans lesquels il consignait précieusement tous ses résultats (sans la moindre  » démonstration « ). Et le mystère plane toujours sur cette personnalité étrange et unique au destin tragique. Qui était exactement Ramanujan ? Un héros de roman ? Un prodige du calcul mathématique ? Un rêveur à l’intuition miraculeuse ? C’est à ces questions, entre autres, que ne répond pas Bernard Randé qui préfère, par une démarche merveilleusement audacieuse, retourner sur les traces de Ramanujan afin de nous renvoyer à travers un prisme très personnel les éléments d’un puzzle à reconstituer, comme une forêt de symboles, dans un foisonnement de correspondances, de rêve et d’images. Tissant méticuleusement la métaphore, l’auteur fait revivre peu à peu l’âme de Ramanujan : dans les faubourgs animés de Madras, puis dans le calme feutré des bibliothèques de Cambridge, enfin de nouveau à Madras où le mathématicien revient, épuisé physiquement et intérieurement déchiré. Cette invitation au voyage nous est proposée en un art subtil, servi par une langue délicate et raffinée où les mots dansent leurs couleurs et leur vie, où la lumière des évocations et des associations brille de mille feux chatoyants en lesquels se reflète et voltige l’esprit de Ramanujan. Olivier Salon

Cantor voyait l’infini non comme une bénédiction, mais comme un problème à attaquer et à briser en morceaux, le nombre trace une route à tracer et à cartographier rigoureusement. Ils ont été trouvés parmi les papiers du mathématicien GN Watson qui avait probablement reçu la majorité du matériel de GH Hardy avant la mort de ce dernier en 1947 et ont été donnés à Trinity par Robert Rankin, successeur immédiat de Watson à la chaire de mathématiques pures à Birmingham, en décembre 1968. Il était sensible à propos de choses pratiques, par exemple en trouvant des problèmes avec la cuisine et les ingrédients végétariens.

Comme d’autres hommes japonais de sa génération, dit Ken, il a rarement montré beaucoup d’émotion et n’a donné aucun signe extérieur de l’exaltation que les mathématiques pouvaient apporter. Il a été élu Fellow de la Royal Society (avec ses partisans, y compris Hobson et Baker, qui n’avaient pas répondu à sa lettre originale). En octobre 1918, il a été élu membre du Trinity College, lui assurant un soutien financier. Considéré comme un paria, seulement une poignée a assisté à ses funérailles. Et plus tard, à l’université, j’ai eu un grand professeur, Paul Sally à l’université de Chicago, qui m’a aidé, je veux presque dire, à me sauver en tant que senior.