Le paratexte théâtral face à l’auctoritas : entre soumission et subversion : Regards croisés en Italie, France et Espagne aux XVIe et XVIIe siècles PDF, EPUB

Notons simplement l’inévitabilité de trouver, dans tout livre critique sur l’expansion du picaresque espagnol, des références à des œuvres allemandes telles que Simplicissimus et Felix Krull, des œuvres britanniques telles que Moll Flanders et Roderick Random, et des œuvres françaises comme Gil Blas.


ISBN: 2919732552.

Nom des pages: 131.

Télécharger Le paratexte théâtral face à l’auctoritas : entre soumission et subversion : Regards croisés en Italie, France et Espagne aux XVIe et XVIIe siècles gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

Plus que tout autre genre littéraire, le texte théâtral a été, aux XVIe et XVIIe siècles, au centre des polémiques les plus virulentes, aussi bien en France, en Espagne ou en Italie, pays dans lesquels l’apparition de formes non canoniques, comme la pastorale ou la tragicomédie, puis, en Italie, l’opéra, s’accompagne d’une défense et illustration du métier de comédien, encouragée par l’émergence des théâtres commerciaux. Si les textes théoriques dressent un état des lieux instructif sur la pratique et la théorie du théâtre de l’époque (tragédie, comédie, tragi-comédie, drames en musique), les paratextes des pièces elles-mêmes présentent d’intéressantes remarques méta-poétiques mettant en évidence une résistance du théâtre face aux différentes figures de l’autorité, littéraire (la Poétique d’Aristote), religieuse (l’opposition des Jésuites et les préceptes coercitifs de la Contre-Réforme), ou politique (la figure du Prince et l’usage de la censure). C’est sous cet angle conflictuel de la résistance et de la soumission que le colloque de Saint-Etienne se propose d’étudier les différents objets paratextuels (préfaces, adresses au lecteur, dédicaces, voire prologues) qui souvent mieux que n’importe quel traité, illustrent les nombreuses querelles qui ont ponctué l’activité théâtrale de ces trois pays. Le paratexte supplée-t-il la production d’ouvrages critiques ? S’élabore-t-il une poétique spécifique et cohérente ou bien est-elle empirique et tributaire des différents contextes de représentation ? Enfin, par delà les pays, les genres et les auteurs, ces textes entrent-ils en résonance entre eux pour dessiner un modèle théorique innovant à une époque où le théâtre s’invente et se réinvente ?

En outre, la préoccupation de Sénèque pour la représentation d’une forte émotion – la haine dans le cas de Junon, la colère et le chagrin dans celui d’Hercule – sa tendance à l’élaboration rhétorique, par exemple, dans l’ephrasis du Monde souterrain 7 et son plaisir évident à la repartie, par exemple, dans le dialogue entre Amphitryon et Lycus, ont tous été des facteurs dans les déviations de la pièce euripidienne. Ainsi, l’attitude de Sénèque à l’égard des termes techniques est peu orthodoxe: il s’aventure dans un calque quand le résultat n’offense pas les oreilles romaines, mais il utilise le terme grec quand les savants latins l’ont accepté. Annaeo Senecae tribuuntur), a estimé que le corpus des tragédies avait plus d’un auteur.

Retour à 1492 Une grande partie de la discussion intellectuelle sur les Juifs en Espagne au XXe siècle est axée sur les questions de multiculturalisme. Anima et animus, bien sûr, avaient une longue vie en latin avant Seneca16 et ont été facilement adoptés par les traducteurs latins de la philosophie grecque. J’ai choisi ce cas parmi beaucoup d’autres exemples possibles, dans lesquels l’unité du sonnet ibérique dans cette période est évidente, bien que, malheureusement, il n’ait pas reçu son attention au fil du temps. À l’origine, parmi les Indiens algonquiens, un chef mineur et le chef d’une des tribus d’une confédération présidée par un sachem.